Soif d'aurores, bain de rosée

par Mylenka  -  29 Juillet 2007, 22:26

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous les tropiques fraîches et humides de cette Bretagne "estivale", on se rassasie de verdure à n'en plus finir.... et la rosée  jongle avec mille et une perles cristallines, coquines.... petits joyaux équilibristes qui se jouent des lois de Newton et narguent, éblouis, la terre humide et noire en contrebas ; encore un peu de chlorophylle.... quelques secondes de sursis sur ce pétale tiédi par le soleil à peine levé.... Hojagua.jpg
Hier, ça sentait les tropiques dans l'air saturé, il faisait juste un peu plus frais que dans la Chinantla !.... la même odeur qu'à la saison des pluies pourtant, comme s'il n'avait jamais cessé de pleuvoir sur Terre.... étrange réveil de la mémoire olfactive !....
J'ai retrouvé cette grande feuille d'eau en sepia que j'avais rencontrée peu de temps avant de partir d'Oaxaca. J'étais restée fascinée par cette beauté éphémère au pied de la grande cascade. 
Les gouttelettes vagabondent, naissent, fusionnent puis de dispersent dans une myriade de labyrinthes....à l'infini....

En el tropico fresco y humedo del "verano" de Bretaña, nos saciamos de verdor, sin fin.... y el rocio se viste de malabarista para mil y una perlas cristalinas, picaras.... pequeñas joyas en equilibrio que se rien de las leyes de Newton y se burlan, deslumbrados, del suelo humedo y negro abajo ; un poco mas de clorofila.... otros segundos mas en este petalo entibiado por el sol apenas salido....
Ayer, olia a tropico aqui, con ese aire saturado, aunque hacia mas fresco que en la Chinantla, eso si !.... pero habia ese mismo olor que en temporada de lluvias alla, como si no hubiera dejado de llover nunca en la Tierra.... extraño despertar de la memoria olfactiva !....
Encontré esa hoj"agua grande, en sepia, que habia conocido poco antes de irme de Oaxaca. Me habia quedado fascinada por tanta belleza efimera debajo de la gran cascada.
Las gotitas vagabundean, nacen, fusionan y luego se dispersan en una miriada de laberintos.... hasta el infinito....